Depuis quelques temps je prends plaisir avec “l’art génératif”. Voilà une dernière création pour cette année, sur une thématique très spatiale. Il faut dire que le terre à terre en ce moment n’est pas glorieux, alors je préfère prendre un peu de hauteur. Voilà donc un “Zone 51” qui bien évidemment emprunte à l’esthétique de l’alien des années 40 !

Lire la suite de

Winnie l’ourson n’aurait pas désavoué la forme d’art que ce photographe a voulu mettre en scène. Vous avez sûrement, comme tout le monde, déjà pensé vous enduire de miel. Non ? Vous faites donc partie des 99,999% d’exceptions à cette règle absolue. Blake Little s’est dit un jour que la texture et la couleur du miel étaient intéressantes et que cela méritait bien une série complète, qu’il a réalisée et qui s’appelle “Preservation”. Bien sûr, il a fallu trouver les volontaires et je gage que ça n’a pas été une partie de plaisir… En tous les cas le résultat est là, et plutôt surprenant. Au-delà du fait que la quantité de miel gâchée n’est pas anodine cette série et son nom nous rappelle que le miel fait partie de ces rares produits alimentaires qui ne se périment jamais…

http://tumblr.mryome.com/post/145361779474/turecepcja-blake-little-photography-blake

Un petit retour sur six oeuvres zombiesques récemment dénichées sur Internet. Tout le monde y passe, y compris Superman… ce qui n’est pas rassurant parce qu’il va être difficile à arrêter…

Zombie and the Tramp by pixelherder

Zombie and the Tramp by pixelherder

Pixelherder : Deviantart

Zakarella - Calberto - 70's Portuguese horror comic

Zakarella – Calberto – 70’s Portuguese horror comic

Michonne byTMT Liangyi

Michonne byTMT Liangyi

Michonne, The Walking Dead. TMT : Website

by Donald Caron

by Donald Caron

Donald Caron : Website

Zombie art by Sergio Diaz

Zombie art by Sergio Diaz

Sergio Diaz : Artstation

Zombie superman by otomozok

Zombie superman by otomozok

Otomozok : Deviantart

 

Cthulhu est le mythe monstrueux le plus représenté par les artistes et il faudrait des jours, des mois pour recenser toutes les oeuvres sur le sujet… impossible. Mais petit à petit, il y a moyen tout de même de creuser la question.

Cthulhu par Sam Lamont

Cthulhu par Sam Lamont

Sam Lamont : Twitter | Tumblr | Website

Like Father Like Son: A Portrait of HP Lovecraft by AlexKonstad

Like Father Like Son: A Portrait of HP Lovecraft by AlexKonstad

Alex Konstad : Deviantart

C’thulanoid by Dubisch

C’thulanoid by Dubisch

Mike Dubisch : Deviantart

The Call of Cthulhu” artist: Philippe Cazaumayou (aka Caza)

The Call of Cthulhu” artist: Philippe Cazaumayou (aka Caza)

Caza : Wikipedia

Cthulhu by Daniel Govar

Cthulhu by Daniel Govar

Daniel Govar : Website

Je vais encore passer pour un râleur, mais franchement… Je suis un amateur de photo de nues, naviguant entre érotique et naturel décomplexé. Qu’une photo revendique une approche artistique me va bien, d’ailleurs le nu se prête bien à l’artistique (le corps féminin est quand même un classique dans l’art). Depuis que le numérique et les réseaux sociaux ont envahi notre paysage, les photographes ont fleuri, et c’est pas un mal. Disons que nombre de photographes amateurs qui seraient restés absolument anonymes il y a vingt ans ont maintenant accès à une notoriété plus ou moins grandes… L’internaute étant ce qu’il est, il suffit de montrer des femmes nues pour fédérer, du coup ils sont nombreux à faire du nu, et elles sont nombreuses à être “modèles”. Au passage, vous remarquerez qu’une nana qui fait des selfies pourris avec sa webcam mais qui laisse deviner son décolleté aura plus de “followers” que n’importe quel sauveur de l’humanité potentiel…  Le corps de la femme est devenu d’une banalité assez terrible, la nudité est partout et du coup ça en devient laborieux (j’ai pas dit difficile…. mais laborieux) de séparer le bon grain de l’ivraie.

Les photographes de nus sont donc nombreux. Mais ils sont peu à avoir des idées. Du noir et blanc, une attitude pensive et une pose improbable et hop, vous voilà photographe de nu… Rarement la femme est montrée à son avantage intellectuel dans une photo de nu. On l’aime ingénue, timide, réservée… rarement forte, déterminée. La cruche quoi. Je trouve dans les photos de nues des années 70 que les photographes étaient moins prétentieux, et les modèles plus naturelles finalement beaucoup plus mises en valeur. On ne cherchait pas à intellectualiser le nu, on faisait du nu. Je me demande si les photos de nues actuelles ont réellement besoin de nu pour passer le message, ou si le nu est juste la cerise sur le gâteau… le côté “je fais de la photo sérieuse”.

Quoi qu’il en soit, la photo de nu telle qu’elle est pratiquée de nos jours et telle qu’elle se trouve partout sur Internet (au point que ça en devient d’une banalité affligeante) me laisse souvent indifférent. Le modèle et sa beauté vont bien sûr faire une différence, mais en faisant abstraction de ce paramètre, nada… Alors que la sensualité dégagée par les photos des magazines Playboy des années 70 est d’une évidence frappante. Mais ce n’est que mon avis.