Le revenu universel

Vous qui ne lisez pas Psikopat, vous avez tort. Dans le numéro de Juin 2016, Jean-Luc Coudray, excellent chroniqueur au demeurant, a écrit un article très intéressant sur le “revenu universel”. Pour ceux du fond qui ne connaissent pas ce concept, l’idée est de donner à chacun un revenu dit “de base” lui permettant d’accéder à une vie digne quelle que soit son activité… et en particulier s’il n’en a pas. La Suisse par exemple a soumis à votation le 6 juin dernier la mies en place d’un revenu d’environ 2650 € pour un adulte. Bon, pour être honnête, les Suisses ont massivement rejeté l’idée avec quasiment 77% de voix contre (46% de participation). Ce sont les mêmes Helvètes qui ont refusé de passer leurs congés payés de 4 à 6 semaines annuelles, donc c’est un contre-exemple en fait.

Bref, l’instauration d’un revenu de base répond bien à la mission de l’Etat d’assurer une vie décente, la santé et le bonheur aux citoyens. Mais Jean-Luc Coudray ajoute quelques éléments au débat. Que va-t-il se passer lorsque les revenus vont augmenter ? On peut penser alors que les prix augmenteront et que ce revenu de base sera donc capté par le commerce (la redistribution de cette richesse étant ensuite probablement bien cachée dans une société aux Bahamas). Bref, s’il y a plus d’argent en circulation il y a fort à parier que les riches deviennent plus riches, grâce à un système “social”. La solution serait donc d’une part de cadrer les prix (plafonner les marges) et d’autre part de limiter les rémunérations des grands patrons, cette limitation ayant pour objectif le financement de revenus plus faibles (même quantité d’argent, mieux répartie).

Je n’avais pas vu cette problématique de la captation de la richesse… ce serait dommage d’engraisser encore plus un porc déjà bien gras de décennies de cadeaux et de détournement. Il n’empêche que ce “revenu de base” n’est pas une utopie et son application est validée par des études sérieuses d’économistes. Un article sur Wikipedia vous éclairera assez bien sur le concept et sur ses applications. C’est quand même pas normal d’être pauvre dans un des pays les plus riches de la planète…

Illustration : À contre-emploi, une bande dessinée sur le revenu de base.