Tales from the Crypt, la momie n’a pas vieilli

Pour qui a connu les années 90, Tales from the Crypt est un classique. Diffusé en France sous le titre Les Contes de la Crypte et en particulier sur la chaîne M6 lors des jeudis de l’angoisse (série thématique immanquable !), bien des esprits ont été marqués, et bien des téléspectateurs sont tombés amoureux de cette horreur cynique mais gentille dans laquelle on avait parfois droit à des scènes gores bien foutues.

Bien foutu, oui, et quand on regarde de plus près la génèse de cette série, on comprend mieux pourquoi ! Outre de nombreux acteurs, connus ou moins connus à l’époque, qui ont joué dans un épisode ou plus (Patricia Arquette, Michael Ironside, Christopher Reeves, Martin Sheen, Slash, Michael J.Fox…) on voit au générique des noms prestigieux à la réalisation comme William Friedkin, Walter Hill ou Robert Zemeckis, excusez du peu ! D’ailleurs Walter Hill (Warriors…) et Robert Zemeckis (Retour vers le futur…) sont co-producteurs exécutifs, il n’y a pas de hasard. Arnold Schwarzenegger sera même de la partie sur la réalisation d’un épisode de la saison deux (un bon épisode en plus : The Switch). Ah oui, dernière précision qui enfonce le clou : la série est une production HBO. Tout est dit.
Ce sont donc sept saisons qui se sont étalées jusqu’en 1996 (la dernière est inédite), malheureusement bien difficile à trouver maintenant sur un support correct (et exhaustif). Une série de coffrets reprenant les sept saisons est sortie aux USA, mais en zone 1… et encore faut-il les trouver.

Les épisodes vont de la bonne blaque cynique à l’histoire de zombies, en passant par la vengeance et l’appât du gain, bref les travers de l’Humanité sont ici mis en scène et la morale l’emporte tout de même presque à chaque fois. Même si certains scripts ne transpirent pas la grande originalité, l’ensemble est d’une qualité moyenne indiscutable et vous prendrez forcément plaisir à (re)voir des histoires horrifiques bien filmées, bien jouées et aux effets spéciaux pour lesquels aucun ordinateur n’a été maltraité. Tales from the Crypt a inspiré pas mal de films à sketches ayant une approche similaire, comme Creepshow 1 et 2 (le second étant signé George Romero tout de même), ou Necronomicon où on retrouve Christophe Gans et Brian Yuzna (M. Reanimator avec Stuart Gordon). C’est un classique de la télé, qui se trouve avoir très bien vieilli !