Amityville Paris

Peut-être certains d’entre vous le savent, mais le 13 novembre 1974 un homme tua six membres de sa famille dans une bourgade américaine dont le nom est resté célèbre : Amityville. On a associé une bonne part de mystique à cet événement, le cinéma s’est emparé de ce drame, mais le 13 novembre 2015 nous avons assisté à un massacre dont les motivations sont particulièrement difficiles à comprendre… et il n’y a rien de mystique.

L’Etat Islamique (ce nom ne veut pas dire grand chose en fait, il ne s’agit aucunement d’un “état”) a revendiqué les attentats qui ont ensanglanté Paris et endeuillé la France. Pour la deuxième fois de l’année notre pays est victime d’une attaque terroriste coordonnée, le nombre de morts est ici terriblement élevé (129 au moment où j’écris ces lignes). La tristesse nous atteint tous, à des degrés différents. Les représentations solidaires sont nombreuses, la plus facile étant de changer sa photo de profil Facebook pour arborer les trois couleurs de la république française… d’ailleurs la société américaine a proposé une fonctionnalité qui permet de modifier sa photo de profil d’un seul clic… cela rend du coup le truc beaucoup moins spontané…

Ce qui est parfaitement coordonné aussi, ce sont les réactions politiques. L’extrême droite a déàj sorti son attirail de stigmatisation allant jusqu’à sous-entendre que les terroristes ont à voir avec les “migrants” qui je le rappelle sont avant tout des populations civiles qui fuient l’EI… Bref, tout ça pue la récupération politique, alors que certains cherchent encore leur proche disparu dont ils n’ont aucune nouvelle. Ce genre d’événements devrait nous rassembler, nous faire nous tourner vers l’humanisme et la tolérance pour marquer la différence entre “nous” et les fanatiques… j’ai peur qu’au contraire ça nous renferme…