Homos et don du sang

La loi était vieille et complètement aberrante : les homosexuels n’avaient pas le droit de donner leur sang. Cette décision qui datait d’une trentaine d’années avait été prise alors que la communauté gay était victime des ravages du SIDA. Evidemment les temps ont changé, les mentalités aussi, et surtout l’homosexualité n’est en rien en marge de la société, et de mon point de vue n’est en rien une catégorie à considérer statistiquement ou légalement à part… C’est un peu comme faire une loi pour ceux qui n’aiment pas les épinards…

Bref, cette loi était discriminante et l’Europe avait depuis longtemps émis une directive pour que cela change. Dorénavant les homos peuvent être donneur de sang, hourrah ! Sauf qu’on leur demande 12 mois d’abstinence sexuelle au préalable. Une abérration en remplace une autre. D’ailleurs il est quelques évidences :
– si je suis homo et que je veux donner mon sang, qu’est-ce qui m’oblige à dire que je suis homo ? D’autant que je peux être bisexuel…
– si je suis homo, et que je dis que je suis homo, qui m’oblige à dire que j’ai eu un rapport sexuel dans les 12 mois précédents le don ?

Il se trouve que la France est le “mauvais élève” en Europe, puisque c’est semble-t-il chez nous que les homosexuels sont le plus souvent touchés par le VIH. Soit, c’est statistique. Mais il n’empêche que maintenir ce genre de discrimination dans la loi me semble une incroyable anachronie avec ce que notre société a déjà fait comme chemin sur l’acceptation d’une préférence sexuelle comme une autre… Informer les homos qu’ils sont une population “à risque” n’est pas forcément inutile (même si j’imagine que beaucoup le savent déjà), mais passer par une loi inefficace est profondément débile. Marisol Touraine, vous n’avez pas franchement fait avancer le débat.