The Lords of Salem

Sixième long métrage de Rob Zombie, “The Lords of Salem” reste le moins apprécié de la filmographie de ce métalleux-réalisateur de talent. Ce film a pourtant de nombreuses qualités, en particulier des qualités visuelles, et il montre encore à quel point Sheri Moon Zombie est une actrice talentueuse, sachant jouer juste. La mise en scène est surprenante et parfois théâtrale, et c’est sûrement le film de Rob Zombie le moins accessible de ce point de vue, elle contribue parfaitement à l’ambiance globale du métrage, sombre, dérangeante. Si vous avez vu dans les réalisations précédentes les apparitions du Dr Satan, vous savez que Rob Zombie est capable de prendre aux tripes le spectateur, en choquant si nécessaire (ce qui fait de “The Lords of Salem” un film tout aussi déconseillé aux âmes sensibles que “House of 1000 Corpses” ou “The Devil’s Rejects”).

LordsOfSalem

On appréciera donc un film réfléchi, jamais dans l’outrance et pourtant parfois très destabilisant, et surtout jamais racoleur. Concernant le pitch, vous saurez assez facilement mettre la main dessus. Je pense que l’histoire pour le coup n’est pas le point le plus marquant, son approche est plus intéressante.