La Lignée (Guillermo Del Toro, Chuck Hogan)

Si vous en avez assez des vampires pré-pubères et que vous préférez du prédateur assoiffé et agressif façon John Carpenter (“Vampires”, 1998), alors vous devriez aller à la rencontre des buveurs de sang de “La lignée”.

Un avionse pose tous feux éteins à New-York. A son bord une pelleté de cadavres et un immense coffre noir qui a tôt fait de disparaître étrangement. Attentat ? Virus ? Les disparitions se multiplient en ville, certains quartiers deviennent très inhospitaliers.

Del Toro, vous connaissez : “Le labyrinthe de Pan”, “Hellboy”, et une autre histoire de vampires “Blade 2 ». Mais ici pas de soirée “bloodbath” en discothèque, seulement des assassinats sordides perpétrés par des morts-vivants qui veulent du sang ! Guillermo Del Toro est un réalisateur dont la qualité des films n’est pas discutable (non), et le livre se lit comme une oeuvre cinématographique. Dès les premières pages et le mystère qui entoure cet avion fantôme, il devient difficile de ne pas vouloir aller plus loin.  Chuck Hogan quant à lui a été reconnu par Stephen King comme l’un des auteurs les plus intéressants en activité.

Alors en attendant “Bilbo le Hobbit” dont la mise en scène est signée Del Toro et qui sort le 12 décembre 2012, “La lignée” puis “La chute” et enfin “La nuit éternelle” trouveront leur place sur votre table de chevet ou vous accompagneront volontiers dans vos moments de lecture.