Avatar, la 2D du pauvre ou la 3D inaccessible ?

Vous le savez (ou alors vous vivez sur Mars), le dernier film de James Cameron “Avatar” est dans les salles depuis peu… et dans les librairies aussi (c’est dingue le nombre de produits dérivés pour ce métrage !). La particularité de ce film est d’être en IMAX 3D, en gros tout simplement le meilleur procédé de projection en relief au monde.

Il faudrait être aveugle aussi pour ne pas avoir constaté que ce tout dernier bijou du 7è art (techniquement parlant) est disponible en certains endroits par des moyens que les autorités n’approuvent pas totalement. Dans la situation actuelle, il est évident que ces “éditions” sont obtenues par l’enregistrement d’un écran de cinéma lors de la projection. On sait que ce type de moyen de captage permet tout au plus d’avoir une qualité d’image et de son médiocre, et jusqu’à preuve du contraire, en 2D… Filmer un film prévu pour la 3D pour ensuite ne pouvoir le diffuser qu’en 2D, voilà une idée bien saugrenue (je m’étonne déjà de programmations ciné en 2D, mais il semble que voir en 3D ne soit pas à la portée de tous les yeux).

1179177563_avatar1

Ce qu’on nous propose ici, c’est donc de la 3D en 2D, avec une qualité à peine passable, disons une 2D du pauvre. Internet, ou le nivèlement par le bas ? Cela soulève d’ailleurs une interrogation : quid de la diffusion sur DVD / Blu-ray par la suite ? Quel sera l’intérêt d’acheter sur un support de ce type un film prévu pour un écran de 22m de long et 15m de haut projeté à l’aide de deux bobines à 48 (voire 96) images par secondes ?! Moi ce que j’en dis, c’est que si ce genre de procédés devient la norme dans le cinéma du futur, on va avoir l’air bien con avec nos télés LCD et nos lecteurs Blu-Ray, à ne pouvoir profiter du film qu’à moitié. Et qu’en est-il des cinéphiles qui n’ont pas accès aux salles de cinéma (à cause d’un enfant en bas âge à la maison par exemple… snif) ?

Honnêtement, le gars qui vient me faire une critique du film alors qu’il l’aura vu en screener sur son écran de PC, il peut aller se rhabiller.