Le gore de la vraie vie. Les parasites ne sont pas nos amis.

paraJ’aurais pu vous mettre une image d’illustration immonde, mais comme j’ai pitié de votre âme sensible je m’arrête à celle de ce parasite nommé Leocochloridium Paradoxum (je vous préviens : je ne sais pas ce qui est son prénom et ce qui est son nom dans cette débauche de lettres). J’aime beaucoup les films gores… et dans les films de ce type, on a parfois droit à des bestioles venues d’on-ne-sait-où (enfin si… en général on sait), et on réalise souvent que l’imaginaire des auteurs de scénarios est sans fin. En fait, c’est surtout du gros pompage ! Tout simplement parce que les bêtes les plus immondes existent déjà, sur notre belle planète. Ce n’est toutefois pas une raison pour la mener à sa perte (c’était la phrase écolo du jour).

Le rigolo et sérieux (en tout cas il donne le change) site cracked.com a publié aujourd’hui un article sur les 7 plus horribles parasites terrestres, parmi lesquels un vers de Guinée qui s’installe tranquillement sous votre peau et grandit… grandit… grandit… jusqu’à plusieurs centimètres. On trouve aussi dans ce top 7 le vers filarial qui transmets la filariose, maladie également connue sous le nom d’éléphantiasis. Cette maladie s’attaque au système lymphatique et engendre des déformations monstrueuses, du genre d’Elephant Man (sauf que j’apprends ici que Joseph Merrick souffrait plus probablement du Syndrome de Protée, mais ce n’est pas le propos). Dans ce classement il sera aussi question de parasites qui ne s’attaquent pas aux humains, ils n’en sont pas moins repoussants.

Pour en savoir plus long, il vous faudra connaître l’anglais (les images seules ne suffiront pas à rendre l’article intéressant, navré), et vous rendre sur l’article original en cliquant ici… bonne lecture, et bons cauchemars !