Wii – House of the Dead: Overkill

houseofthedeadoverkillSi au menu il y a du zombie, de la cervelle qui vole, et de l’amputation au magnum dans une finesse digne d’un “dirty Harry”, je signe tout de suite, et je vais sûrement demander du rab’. Sur la Wii, console à résonnance hautement familiale, on trouve un paquet de jeux qui tournent autour des morts-vivants (“Resident Evil: The Umbrella Chronicles”, “House of the Dead”, “Dead Rising”). Bien sûr ces jeux existent aussi sur d’autres consoles de nouvelle génération mais ils ont un intérêt tout différent sur la machine de Nintendo : le gameplay !

“House of the Dead: Overkill”  continue la série du même nom, avec du sang, du gore, de la violence, du grossier et du vulgaire. Tout simplement déconseillé aux moins de 18 ans, cette boucherie est jouissive et ravira les amateurs du genre, j’en suis !

On trouvera : un mode “aventure”, où on se lance au travers de différents tableaux à la poursuite d’un méchant responsable de mutations génétiques qui réduisent les gens à l’état de zombies anthropophages, un mode “aventure intégrale” que l’on débloque en cours de jeu et qui ajoute quelques scènes à chaque niveau, et trois mini-jeux (tir de précision, “survie” et “bon samaritain”) pour s’entraîner. Le tout est lié par de longues cinématiques trop bavardes (qu’on pourra zapper une fois terminé le jeu dans le mode aventure de base) et une présentation façon “grindhouse” réussie et pleine d’humour à deux balles bien décallé.

On regrettera (en dehors des longues cinématiques qu’il faut endurer au moins une fois chaque) des boss de fin de niveau un peu trop facile à battre, mais on appréciera par contre le côté gore fun et décomplexé où le headshot a sa place et où le bourrinage est la règle (en tout cas, c ‘est la méthode que j’ai adoptée).

Des zombies et du gore, un bon défouloir qui nécessitera l’achat d’accessoires Wii (les guns) pour poser les wiimotes et comme d’habitude avec la Wii, le gameplay est immersif au possible et demandera à peine quelques secondes de prise en main.

Jetez un oeil dans la suite de l’article pour visionner le trailer 😉