Remboursement de Windows XP/Vista OEM, fin de la vente liée

Windows Vista

Windows Vista

Ca fait des années (10 ?) qu’on en parle, voilà enfin du concret dans le dossier de la vente liée Ordinateur + Système d’Exploitation (OS pour Operating System) par les distributeurs. Le système d’exploitation d’un ordinateur est considéré comme un service, et il est interdit de vendre en ensemble matériel + service sans que ces deux éléments soient disponibles à part l’un de l’autre. Dans le cas qui nous concerne, il est depuis longtemps interdit de vendre un PC et son système d’exploitation sans laisser à l’acheteur la possibilité de ne pas acheter le systéme d’exploitation inclus… Pour faire encore plus simple : que faire si vous voulez acheter un PC sans Windows ?

Quand HP, Acer, Asus, Toshiba et d’autres achètent Windows Vista pour l’installer dans votre futur ordinateur, ils ne l’achètent évidemment pas au prix public qu’on connait tous. Ils achètent ce qu’on appelle des licences OEM (Original Equipment Manufacturer, ou un truc du genre) en quantité, et il était jusqu’alors bien difficile de savoir à quel prix. Demander le remboursement de l’OS était possible, mais la procédure n’était pas vraiment écrite et surtout on ne savait pas quelle somme on pouvait récupérer. Les autorités européennes ainsi que les différentes autorités de contrôle en France (DGCCRF – répression des fraudes – en tête) sont depuis longtemps sur le dossier, mais n’avaient pas réussi à trouver un terrain d’entente, puisqu’il y avait un problème de taille : le remboursement de cet OS est du ressort du constructeur, et non du distributeur ! Il était urgent que le consommateur ait un moyen simple de dégager Windows, et de se faire rembourser.

Et bien maintenant, non seulement la procédure est écrite pour la plupart des grands constructeurs que vous trouvez dans votre magasin préféré, mais en plus on sait à l’euro près la valeur de ce système d’exploitation dont on ne veut pas… Pour exemple, chez Acer, comptez 50€ pour un Windows Vista Home Premium, 30€ pour un Vista Basic ; chez Asus ce sera 40€ pour un Vista Home Premium et 25€ pour un Vista Basic. On notera quand même que ces montants peuvent paraître faibles, mais sont cohérents par rapport à ce à quoi on pouvait s’attendre. Pour ce qui est de la procédure, elle est propre à chaque marque et vous n’aurez qu’à vous rapprocher de votre revendeur pour qu’il vous l’indique.

Attention toutefois, il est évident que demander le remboursement implique la suppression du système d’exploitation, et donc l’abandon de tout espoir de support type hot-line pour votre PC, seul le matériel restera garanti, mais ça tombe sous le sens. Un autre détail : il faudra à tout prix éviter toute mise en route du matériel et toute acceptation du Contrat de Licence Utilisateur Final (CLUF) de l’OS installé sur votre nouveau PC… l’acceptation de ce contrat implique que vous renoncez à demander le remboursement.

Les amoureux du logiciel libre pourront s’adonner avec joie à la suppression de Windows Vista et pourront installer l’OS de leur choix, les aventureux qui ne connaissent rien mais veulent récupérer 50€ sur le prix du PC installeront sûrement une version piratée de Windows Vista ou de Windows XP, et auront la joie d’un système instable et absolument pas à jour… et ils s’étonneront de se faire jeter de la hot-line par un “démerdez vous” à peine déguisé. Ainsi va le monde de l’informatique.