Site… ou blog ? Web 2.0 et créativité…

 

Je vais peut-être passer pour un vieux con, mais il est un fait : mon premier site date de 1999. A l’époque, on n’avait pas de “blog” ou de portail (qu’en est-il du portail Xoops tant à la mode il fut un temps ?), on faisait des sites en html, sans réelle intéractivité. On pouvait mettre quelques animations en .gif ou en flash (je me souviens avoir potassé des heures durant Macromedia Flash 3…), mais on était à des années du Web 2.0. On avait des connexions bas débit (56kbps) et pour pouvoir tester son site dans de bonnes conditions il fallait installer un serveur en local parce qu’il était hors de question de faire des modifs directement sur le FTP de l’hébergeur (Multimania… toute une époque), ça aurait pris trop de temps et le risque d’être déconnecté était trop présent. La solution idéale était d’avoir un autre PC sous Linux avec un serveur Apache en réseau local et d’avancer en conditions réelles sans risques. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait passer au PHP (on en était au PHP 3 à l’époque), j’avais pour l’occasion compilé une base SQL et PHP sur le serveur Apache, sous Linux, je serais bien incapable de faire maintenant…

Tout ça pour dire qu’à une époque, mettre du contenu sur Internet demandait un sacré investissement personnel, en temps… et parfois en argent quand on devait payer un abonnement en plus des heures de communications locales, c’était ça l’accès Internet il y a 10 ans.

Et maintenant ? Et bien vous choisissez une plate-forme de blogs (elles ne manquent pas), vous vous inscrivez et avez tout de suite accès à un éditeur WYSIWYG (What You See Is What You Get – se dit des éditeurs où vous avez à l’écran, pendant la rédaction, une parfaite représentation de ce que vous allez avoir une fois le document mis en ligne), vous choisissez un thème qui vous ressemble et c’est parti. Le contenu sur Internet a augmenté de manière exponentielle. Les possibilités de s’exprimer, de critiquer, de promouvoir sont maintenant multiples.

Je suis toujours déçu quand je constate qu’un site autrefois “fait à la main” tombe dans la facilité du portail customisable (je viens d’en voir un, c’est pour ça que j’avais envie d’écrire à ce sujet). J’ai décidé de faire un blog ici, en utilisant WordPress, parce que mon site principal (fannzic.net) me demande déjà bien du temps (il est vrai que sur ce site, tout a été écrit à la main, je connais la moindre ligne de code dans le moindre recoin de page, c’est une fierté pour moi), et finalement les blogs sont une façon confortable et incroyablement “moderne” de s’exprimer simplement. Mais pour autant il faut qu’il reste des artisans sur la Toile ! J’encourage quiconque a envie de faire quelquechose de constructif sur Internet de se pencher sérieusement sur la conception de site Internet. Nul besoin d’être programmeur, il ne s’agit pas ici de faire un site marchand comme celui de la Fnac ou Cdiscount, mais juste de savoir comment le contenu arrive au lecteur, et de s’intéresser aux coulisses d’un site Internet. Elle est aussi là la liberté… dans la diversité des sites, dans leur personnalité.

Le Web 2.0 est une évolution incroyable, transformant un simple site Internet en une application à part entière, mettant l’accent sur les fonctionnalités et l’ergonomie. Attention toutefois à ne pas avoir au final un Internet où les codes seront pré-écrits, et où l’originalité sera abandonnée sur l’autel de la technique et de l’esbrouffe.

ajout : remercions nos amis robots-spammeurs, cet article n’autorise désormais plus les commentaires…