George A.Romero, mon héros…

…et en plus, ça rime.

Je ne vais pas oser affirmer que je suis un fan de la première heure, alors que son premier film est sorti dans les salles en 1968, soit 9 ans avant ma naissance… Ceci dit, George A.Romero est un nom qui me fait frisonner de bonheur, tant il représente ce que j’aime dans le gore, et plus généralement dans le cinéma.

On a vu il y a quelques jours “Martin” (1977), et ça m’a donné envie de parler de lui, d’autant qu’il a en ce moment à l’affiche le tant attendu “Diary of the Dead”, cinquième volet de son oeuvre sur les morts-vivants commencée il y a 40 ans : “Night of the Living Dead”, “Dawn of the Dead” (alias “Zombie), “Day of the Dead”. “Land of the Dead”.

Tout d’abord, les morts qui ne sont pas enterrés sortent de terre (volet 1), puis leur nombre augmente de manière exponentielle (volet 2), ils acculent maintenant les vivants qui tentent de se défendre (volet 3), puis ils évoluent pour développer une sorte d’intelligence qui augure un combat ultime (volet 4)… Et voilà maintenant le volet 5, “Diary of the Dead”, que j’ai hâte de voir au cinéma.

Je faisais allusion à “Martin” tout à l’heure, c’est une histoire de vampire sans en ête vraiment une, Romero joue sur la maladie mentale, dans sa filmo on trouvera d’ailleurs “The Crazies” (1973) qui mixe un peu ses deux dadas : zombie et folie.

George A.Romero n’est pas qu’un scénariste et réalisateur de film gore, c’est aussi un militant. Ses films sont en général des contestations de la société dans laquelle nous vivons. En 1968, il est le premier à oser mettre un afro-américain (feu Duane Jones) dans le rôle principal d’un long-métrage d’horreur et la fin du film (que je ne dévoilerai pas) est en soi une critique du délit de sale-gueule. En 1974, c’est à la société de consommation qu’il s’attaque avec “Zombie”, le centre commercial étant le coeur de la vie des protagonistes du film…

Voilà un réalisateur qui a le bon goût de ne pas se plagier, et qui j’espère aura encore l’occasion de nous proposer du gore avec talent. Il est question sur IMDB de “Diary of the Dead Sequel” qui dans l’histoire serait une suite de “Day of the Dead”, Romero en est le scénariste et le réalisateur. Un remake de “The Crazies” est annoncé en 2010 réalisé par Breck Eisner, inconnu au bataillon, mais qui semble être un pro du remake puisqu’il est sur “Creature from the Black Lagoon” (film original de 1954) et sur “Flash Gordon” également.

En tout cas, je vous reparle de Romero dès que je reviens du cinéma !