La pub sur la télé publique

On en parle beaucoup en ce moment, alors moi aussi je vais en parler. Loin de toute prise de position politique, je suis étonné par cette décision qui consiste en une suppression totale de la publicité sur les chaîne de l’audiovisuel public français.

La pub, on en mange à tous les repas, c’est une réalité, on y est perméable même si on se défend de l’être. Les pros de la communication savent nous parler, et ça fait des décennies que ça dure. Quand les chaînes de télé ont eu le droit de couper les films par un épisode publicitaire, il a été décidé que les chaînes publiques ne tomberaient pas dans ce travers. Maintenant qu’on a l’habitude, grâce au cable, de regarder des films sans subir de page de pub, ça fait bizarre d’en manger deux comme par exemple sur RTL9… Donc en soi, ne pas avoir de réclames en soirée est une bonne chose.

Qu’est ce qu’on nous promet ici ? Une télé publique sans pub. Comment on va palier au manque à gagner ? En taxant d’autres médias (téléphone portable, FAI…). Pour dire les choses autrement : on va se passer de l’argent de sociétés privées qui n’en manquent pas pour à la place aller chercher de l’argent dans le porte-monnaie des Français qui en manquent, eux, cruellement :'( Tout ça pour quel bénéfice ? De la télé sans publicité, alors qu’il suffit de mettre le nez dans la rue pour prendre une dose quotidienne de pub.

Le but avoué est d’éviter à la télé publique de tomber dans une médiocrité dans laquelle certaines chaînes gratuites privées pataugent allégrement depuis des années (TF1, M6…), seulement pour produire ou acheter des programmes de qualité, il faut des sous, et ça me paraît beaucoup plus ingénieux de les prendre dans la poche des groupes qui se permettent de la pub (et par la même occasion de permettre à un secteur d’activité – la communication – de bien se porter) que de chercher un euro par ci, et un autre par là, sans d’ailleurs avoir la certitude de trouver tous les euros… et donc à terme, peut-être (et est-ce là le but inavoué ?) de devoir se séparer d’une partie des chaînes publiques.

Quoi qu’il en soit, je trouve déjà le principe de redevance comme étant d’un autre âge, et j’aurais tendance à souhaiter que l’argent soit trouvé intégralement au travers de partenariat commerciaux avec des groupes qui ont des moyens. Le sponsoring, la publicité, ça ne me gène pas. Je ne suis pas un acheteur compulsif et ce n’est pas parce qu’on me montre comment dépenser mon argent que je vais suivre l’exemple. La pub ne me fait pas peur, et ça peut même être un vivier de créativité, si tant est qu’on lui donne les moyens, mais ce n’est pas débat. On fait partie d’une génération pub, et ce n’est pas l’émission culte “Culture Pub” qui aura dit le contraire en son temps. Déminer la pub pour en détecter les travers est à mon avis bien plus intéressant que de chercher à la supprimer, de toutes façons elle ne fera que changer de forme et finira soit dans votre messagerie GSM, soit dans votre boite mail (non, il n’y a plus de place là… c’est complet), soit dans votre boite aux lettres (complet aussi)…

Je maintiens que ce n’est pas une bonne idée. D’ailleurs il semblerait que changer le mode de financement de la télé publique soit contraire aux lois européennes… On doit donc s’attendre à des sanctions, à moyen ou long terme. L’avenir nous le dira, puisque visiblement la machine est en route : en janvier 2009, il n’y aura plus de publicité après 20h sur l’audiovisuel public français !