Castlevania change de dimension

Tous les joueurs du monde (non, pas tous) connaissent Castlevania. Ce jeu signé Konami est un classique, ou plutôt la vingtaine d’épisodes qui composent la série sont des classiques, depuis 1986. On pourrait parler du jeu, mais je ne suis pas celui qui le ferait le mieux. Je vais vous parler de Netflix (une fois n’est pas coutume) puisque le service de streaming vient de commencer la diffusion d’une série animée nommée Castlevania (surprise).

Continuer la lecture de « Castlevania change de dimension »

Le gore : oui ; le torture porn : non

Oui, j’arrive un paquet d’années après la guerre… mais en y pensant, je me suis dit que ça ne mangerait pas de pain de l’écrire.

J’aime le gore. Les viscères, le sang, la cervelle, les démembrements : c’est chouette. Mais il ne suffit pas que ce soit sanglant pour que ça me plaise… et c’est pour ça que j’ai vraiment du mal avec le « torture porn ». Pour situer : pensez Hostel d’Eli Roth ou encore l’un des tous premiers épisodes de The Walking Dead S07 (si vous voyez ce que je veux dire). Là, j’y arrive pas. La douleur n’est pas le registre émotionnel qui me convient.

Continuer la lecture de « Le gore : oui ; le torture porn : non »

Salem, ma sorcière bien aimée

Salem est connue non pas pour ses monuments historique mais pour son histoire. En particulier pour le procès de sorcières en 1692 et 1693 qui a conduit à l’exécution d’une vingtaine d’innocents déclarés coupables de sorcellerie. C’est dans ce contexte (romancé bien sûr) que se déroule l’action de cette série qui verra la troisième saison diffusée dès le mois prochain.

Salem, petite bourgade tranquille dans laquelle une chasse aux sorcières permanente menée par les puritains entraîne nombre de décisions de justices biaisées mettant la corde au cou à plusieurs citoyens parfois pour de simples complots politiques. Et la manipulation est au cœur de l’intrigue menée par Mary Sibley (Janet Montgomery), sorcière nouvelle vague qui va devoir organiser le « grand rite » tout en doublant la vieille garde des sorciers de l’ancien monde. C’est violent, c’est sanglant, c’est boueux et ça pue la mort. D’ailleurs, les morts y sont montrés. On voit des paquets de cadavres entassés (et accessoirement quelqu’un va s’en nourrir…) et les scènes de violence ne sont clairement pas pour les âmes sensibles. La production transcrit assez bien ce qu’on imagine du Nouveau Monde en cette fin de 17ème siècle, obscurantisme religieux en tête.

Pourtant au travers de la recherche de pouvoir des sorcières on voit transparaître la volonté d’émancipation de femmes qui sont sacrément brimées. Mary Sibley est d’abord dans une recherche de vengeance puis de pouvoir. Même si ses intentions ne sont pas très claires (elle est pas mal tiraillée entre amour et haine) son machiavélisme est bien présent et son jeu de pouvoir l’amène tranquillement à faire place nette. Y parviendra-t-elle ? Vous le saurez en regardant la série bien sûr. La première saison se termine sur un climax horrifique savoureux qui du coup donne envie de voir la deuxième. Il ne faut clairement pas s’arrêter à quelques épisodes plus moyens et à la mise en place des forces en présence, qui peut s’avérer un laborieux d’autant que les personnages sont souvent ambivalents.

Pour être honnête, j’avais déjà regardé cette première saison du coin de l’œil il y a un long moment, sans enthousiasme. La seconde chance était la bonne. Il faut prendre le temp d’appréhender le rythme et même si les acteurs principaux ne brillent pas par leur charisme (Shane West dans le rôle du Capitaine Holden ne crève pas l’écran…) certains second rôles sont très bons, je pense en particulier à Mercy interprétée par Elise Eberle qui traverse un paquet d’épreuves.

Une série dans une ambiance un peu « de niche », mais alors qu’American Horror Story arrive à faire parler de lui ça vaut le coup de tenter Salem.

salem3 salem2 salem1

Les 25 meilleurs films de zombies

Cet aritcle du site « Horror Freak News » m’a paru plutôt juste alors j’ai eu envie de le partager avec vous. Comme tout top, il est discutable et chacun sera ou non d’accord avec moi. Après tout il s’agit de cinéma et donc les avis sont aussi nombreux que les spéctateurs.Il n’empêche que globalement il me semble assez juste. En intégrant les classiques de George Romero et en allant jusqu’au novateur Pontypool ou jusqu’au geekesque Zombieland, ce top englobe la plupart des films qu’il faut voir une fois dans sa vie pour embrasser l’univers des zombies au cinema. Voilà donc une liste dans laquelle vous pouvez piocher pour une soirée horreur/gore !

 

 

Dead Snow 2

J’ai vu le premier volet il y a longtemps et ça m’avait amusé. Je n’arrive pourtant pas à dire s’il s’agit d’un bon film ou d’une blague potache, il faudrait que je regarde encore une fois. En tout cas cette production scandinave savait jouer sur les clichés (l’un des personnages avaiit un t-shirt Braindead, c’est un signe) et offrait une vision du zombie plutôt rafraichissante (et ça n’est seulement en raison de la neige). Voilà la suite, dans tous les sens du terme puisque le film commence là où s’était arrêté le premier, et très honnêtement il serait bête de vous priver ! Dead Snow 2 est une comédie d’horreur dans laquelle les événements sont hilarants et servi avec une bonne dose d’hémoglobine. Je vous refais le pitch rapidement : un groupe d’amis réveille des nazis zombies menés par un officiel nommé Herzog. Ces soldats avaient une mission pendant la seconde guerre mondiale et ils sont bien décidés à la finir. Le titre original est « Red vs Dead » et il en dit un peu plus sur le scénario… des geeks autoproclamés tueurs de zombies (bien qu’ils n’en aient jamais vu) sont venus des Etats-Unis pour donner un coup de main et c’est une armée de soldats de l’armée rouge aussi morts que les autres qui est chargée d’affronter Herzog.

Ces zombies sont différents des autres parce qu’ils sont encore pourvus de capacités intellectuelles, et le film se démarque nettement par son humour noir poussé bien plus loin que dans des productions américaines. Imaginez : on y voit des enfants écrasés par un tank alors qu’ils jouent dans un bac à sable ! Plus rigolo, les intestins d’une victime servent de tuyau pour siphonner le carburant d’un car de touristes !  Sérieusement, ce film est marrant, et gore. Tout est assumé et forcément ça rend le film encore plus sympathique.

dead-snow-2b