Diary of the Dead (par Delphine)

poster_DiaryOfTheDeadFraîchement vu au cinéma, cet après-midi même: Diary of the Dead de George A. Romero.

Etant fan des ses films, j’y suis allée tranquille, même si j’avais été un peu déçue du dernier: Land of the Dead. Je trouvais que son thème des morts-vivants n’avait plus grand chose à raconter.

Ici, j’ai trouvé le format un brin chaotique plutôt plaisant (le film a été tourné en vidéo), mais les personnages un peu trop stéréotypés à mon goût. De plus, j’ai eu l’impression qu’on nous imposait les pensées “pré-digérées” des personnages. Du coup, il n’y a pas beaucoup de place pour la réflexion, dommage.

Conclusion: une bonne distraction, avec quelques scène fortes (les scènes tournées dans l’hôpital), mais on sent que le propos, exploité depuis maintenant 40 ans, s’essouffle.

Storex AIVX 385 HDRW

Alors si vous croyiez que je n’allais pas du tout parler informatique ici, alors que mon métier est d’en vendre, vous êtes bien naïfs, ça me déçoit…

Plus sérieusement, j’ai acheté hier ce Storex AIVX 385 HDRW. Sous ce nom barbare se cache un disque dur multimédia, mais pas seulement, puisque ce petit matériel est capable également d’enregistrer (par péritel), et de plus il est réseau (RJ45 et Wifi).

Moralité : voilà l’outil idéal pour enregistrer vos programmes télés préférés, et pourquoi pas les exporter vers votre PC pour pouvoir les graver sur DVD et le conserver précieusement. Ou dans l’autre sens, avoir une vidéo (que vous possédez en toute légalité bien sûr) sur votre PC, et de la visionner sur votre téléviseur via le réseau ou de la copier sur le disque dur multimédia pour y avoir accès quand vous voulez sans même avoir besoin du PC allumé.

Vous voyez où je veux en venir ? Voilà un système, qui couplé à votre PC, remplace totalement un enregistreur DVD avec disque dur intégré (le time-shifting est de la partie, of course) et vous donnera en plus le confort d’un disque dur multimédia.

Continuer la lecture de « Storex AIVX 385 HDRW »

George A.Romero, mon héros…

…et en plus, ça rime.

Je ne vais pas oser affirmer que je suis un fan de la première heure, alors que son premier film est sorti dans les salles en 1968, soit 9 ans avant ma naissance… Ceci dit, George A.Romero est un nom qui me fait frisonner de bonheur, tant il représente ce que j’aime dans le gore, et plus généralement dans le cinéma.

On a vu il y a quelques jours « Martin » (1977), et ça m’a donné envie de parler de lui, d’autant qu’il a en ce moment à l’affiche le tant attendu « Diary of the Dead », cinquième volet de son oeuvre sur les morts-vivants commencée il y a 40 ans : « Night of the Living Dead », « Dawn of the Dead » (alias « Zombie), « Day of the Dead ». « Land of the Dead ».

Tout d’abord, les morts qui ne sont pas enterrés sortent de terre (volet 1), puis leur nombre augmente de manière exponentielle (volet 2), ils acculent maintenant les vivants qui tentent de se défendre (volet 3), puis ils évoluent pour développer une sorte d’intelligence qui augure un combat ultime (volet 4)… Et voilà maintenant le volet 5, « Diary of the Dead », que j’ai hâte de voir au cinéma.

Je faisais allusion à « Martin » tout à l’heure, c’est une histoire de vampire sans en ête vraiment une, Romero joue sur la maladie mentale, dans sa filmo on trouvera d’ailleurs « The Crazies » (1973) qui mixe un peu ses deux dadas : zombie et folie.

George A.Romero n’est pas qu’un scénariste et réalisateur de film gore, c’est aussi un militant. Ses films sont en général des contestations de la société dans laquelle nous vivons. En 1968, il est le premier à oser mettre un afro-américain (feu Duane Jones) dans le rôle principal d’un long-métrage d’horreur et la fin du film (que je ne dévoilerai pas) est en soi une critique du délit de sale-gueule. En 1974, c’est à la société de consommation qu’il s’attaque avec « Zombie », le centre commercial étant le coeur de la vie des protagonistes du film…

Voilà un réalisateur qui a le bon goût de ne pas se plagier, et qui j’espère aura encore l’occasion de nous proposer du gore avec talent. Il est question sur IMDB de « Diary of the Dead Sequel » qui dans l’histoire serait une suite de « Day of the Dead », Romero en est le scénariste et le réalisateur. Un remake de « The Crazies » est annoncé en 2010 réalisé par Breck Eisner, inconnu au bataillon, mais qui semble être un pro du remake puisqu’il est sur « Creature from the Black Lagoon » (film original de 1954) et sur « Flash Gordon » également.

En tout cas, je vous reparle de Romero dès que je reviens du cinéma !

 

La pub sur la télé publique

On en parle beaucoup en ce moment, alors moi aussi je vais en parler. Loin de toute prise de position politique, je suis étonné par cette décision qui consiste en une suppression totale de la publicité sur les chaîne de l’audiovisuel public français.

La pub, on en mange à tous les repas, c’est une réalité, on y est perméable même si on se défend de l’être. Les pros de la communication savent nous parler, et ça fait des décennies que ça dure. Quand les chaînes de télé ont eu le droit de couper les films par un épisode publicitaire, il a été décidé que les chaînes publiques ne tomberaient pas dans ce travers. Maintenant qu’on a l’habitude, grâce au cable, de regarder des films sans subir de page de pub, ça fait bizarre d’en manger deux comme par exemple sur RTL9… Donc en soi, ne pas avoir de réclames en soirée est une bonne chose.

Qu’est ce qu’on nous promet ici ? Une télé publique sans pub. Comment on va palier au manque à gagner ? En taxant d’autres médias (téléphone portable, FAI…). Pour dire les choses autrement : on va se passer de l’argent de sociétés privées qui n’en manquent pas pour à la place aller chercher de l’argent dans le porte-monnaie des Français qui en manquent, eux, cruellement :'( Tout ça pour quel bénéfice ? De la télé sans publicité, alors qu’il suffit de mettre le nez dans la rue pour prendre une dose quotidienne de pub.

Le but avoué est d’éviter à la télé publique de tomber dans une médiocrité dans laquelle certaines chaînes gratuites privées pataugent allégrement depuis des années (TF1, M6…), seulement pour produire ou acheter des programmes de qualité, il faut des sous, et ça me paraît beaucoup plus ingénieux de les prendre dans la poche des groupes qui se permettent de la pub (et par la même occasion de permettre à un secteur d’activité – la communication – de bien se porter) que de chercher un euro par ci, et un autre par là, sans d’ailleurs avoir la certitude de trouver tous les euros… et donc à terme, peut-être (et est-ce là le but inavoué ?) de devoir se séparer d’une partie des chaînes publiques.

Quoi qu’il en soit, je trouve déjà le principe de redevance comme étant d’un autre âge, et j’aurais tendance à souhaiter que l’argent soit trouvé intégralement au travers de partenariat commerciaux avec des groupes qui ont des moyens. Le sponsoring, la publicité, ça ne me gène pas. Je ne suis pas un acheteur compulsif et ce n’est pas parce qu’on me montre comment dépenser mon argent que je vais suivre l’exemple. La pub ne me fait pas peur, et ça peut même être un vivier de créativité, si tant est qu’on lui donne les moyens, mais ce n’est pas débat. On fait partie d’une génération pub, et ce n’est pas l’émission culte « Culture Pub » qui aura dit le contraire en son temps. Déminer la pub pour en détecter les travers est à mon avis bien plus intéressant que de chercher à la supprimer, de toutes façons elle ne fera que changer de forme et finira soit dans votre messagerie GSM, soit dans votre boite mail (non, il n’y a plus de place là… c’est complet), soit dans votre boite aux lettres (complet aussi)…

Je maintiens que ce n’est pas une bonne idée. D’ailleurs il semblerait que changer le mode de financement de la télé publique soit contraire aux lois européennes… On doit donc s’attendre à des sanctions, à moyen ou long terme. L’avenir nous le dira, puisque visiblement la machine est en route : en janvier 2009, il n’y aura plus de publicité après 20h sur l’audiovisuel public français !

 

Les vieux dans les hypermarchés

Qu’on n’aille pas dire que je n’aime pas les vieux. Ce serait bête de ma part, j’en serai un fatalement un jour. J’ai quand même remarqué que le mode de vie du Vieux est quelquefois surprenant.

Toute sa vie, le Vieux s’est levé tôt pour aller travailler, parfois même super tôt et pour des longues semaines de dur labeur. Maintenant qu’il est en retraite, il continue à se lever tôt le samedi. Sa seule motivation : aller faire ses courses ! Ceci dit, je prends l’exemple du samedi, c’est valable tous les jours de la semaine… 

L’explication scientifique serait la suivante : le Vieux a besoin de moins de sommeil maintenant qu’il a pourtant le temps de dormir, c’est physiologique. Il dort moins, mais se couche quand même tôt, donc il se lève tôt. Il aime aller dans un hypermarché le matin à l’ouverture parce que le pain est frais, les légumes et les fruits viennent d’arriver et sont beaux dans les rayons… le magasin est calme et il aura le temps de poser ses articles avec beaucoup de délicatesse sur le tapis roulant sans qu’un salaud de jeune ne le pousse au cul pour qu’il se grouille un peu.

Cette explication se tient, mais ne serait-ce pas aussi pour emmerder le monde ? Parce qu’il n’a pas toujours été vieux, le Vieux. Avant il l’était moins, et il a bien entendu remarqué le petit manège des Vieux d’avant, il l’a subit aussi. En toute logique et parce que rien dans ce bas monde ne peut rester impuni, il a repris le flambeau pour se venger… J’aime assez cette explication là.

On peut bien penser ce qu’on veut (il nous reste ça, au moins), mais respectons nos vieux. D’autant plus qu’ils sont de plus en plus nombreux et qu’un jour le lobby des Vieux sera peut-être le plus puissant (avec celui des labos pharmaceutiques, mais les deux vont de concert).

 

Jouez un zombie dans « La Horde »

Histoire de faire parler du film, voilà une annonce susceptible d’intéresser du monde :

Vous souhaitez figurer dans le film réalisé par Yannick Dahan et Benjamin Rocher en tant que mort-vivant, et vous êtes âgés de plus de 16 ans ? Alors, aidez-nous, et venez postuler sur ce site pour être parmi les premiers à courir (et oui, nos zombies courent, désolé pour les puristes^^), à hurler (ou plutôt gémir) et à vous prendre de bonnes grosses balles de fusil à pompe en pleine tronche!

Pour avoir plus d’infos sur la question, rendez-vous sur le Myspace du film, vous y trouverez les infos utiles en rapport avec ce casting.

Si vous êtes un geek passionné de l’univers zombiesque, que vous savez courir (j’en vois plein faire la grimace là…) et que vous avez un peu de temps entre septembre et octobre et que vous n’avez pas peur de faire des kilomètres pour rejoindre le lieu du tournage, sautez sur l’occasion, ça doit être le pied 🙂

Perso, je ne cours pas (mais avec Wii Fit je ne renonce pas à y parvenir un jour) et niveau disponibilité ça ne va pas le faire… Dommage 🙁