Les vieux dans les hypermarchés

Qu’on n’aille pas dire que je n’aime pas les vieux. Ce serait bête de ma part, j’en serai un fatalement un jour. J’ai quand même remarqué que le mode de vie du Vieux est quelquefois surprenant.

Toute sa vie, le Vieux s’est levé tôt pour aller travailler, parfois même super tôt et pour des longues semaines de dur labeur. Maintenant qu’il est en retraite, il continue à se lever tôt le samedi. Sa seule motivation : aller faire ses courses ! Ceci dit, je prends l’exemple du samedi, c’est valable tous les jours de la semaine… 

L’explication scientifique serait la suivante : le Vieux a besoin de moins de sommeil maintenant qu’il a pourtant le temps de dormir, c’est physiologique. Il dort moins, mais se couche quand même tôt, donc il se lève tôt. Il aime aller dans un hypermarché le matin à l’ouverture parce que le pain est frais, les légumes et les fruits viennent d’arriver et sont beaux dans les rayons… le magasin est calme et il aura le temps de poser ses articles avec beaucoup de délicatesse sur le tapis roulant sans qu’un salaud de jeune ne le pousse au cul pour qu’il se grouille un peu.

Cette explication se tient, mais ne serait-ce pas aussi pour emmerder le monde ? Parce qu’il n’a pas toujours été vieux, le Vieux. Avant il l’était moins, et il a bien entendu remarqué le petit manège des Vieux d’avant, il l’a subit aussi. En toute logique et parce que rien dans ce bas monde ne peut rester impuni, il a repris le flambeau pour se venger… J’aime assez cette explication là.

On peut bien penser ce qu’on veut (il nous reste ça, au moins), mais respectons nos vieux. D’autant plus qu’ils sont de plus en plus nombreux et qu’un jour le lobby des Vieux sera peut-être le plus puissant (avec celui des labos pharmaceutiques, mais les deux vont de concert).

 

Jouez un zombie dans « La Horde »

Histoire de faire parler du film, voilà une annonce susceptible d’intéresser du monde :

Vous souhaitez figurer dans le film réalisé par Yannick Dahan et Benjamin Rocher en tant que mort-vivant, et vous êtes âgés de plus de 16 ans ? Alors, aidez-nous, et venez postuler sur ce site pour être parmi les premiers à courir (et oui, nos zombies courent, désolé pour les puristes^^), à hurler (ou plutôt gémir) et à vous prendre de bonnes grosses balles de fusil à pompe en pleine tronche!

Pour avoir plus d’infos sur la question, rendez-vous sur le Myspace du film, vous y trouverez les infos utiles en rapport avec ce casting.

Si vous êtes un geek passionné de l’univers zombiesque, que vous savez courir (j’en vois plein faire la grimace là…) et que vous avez un peu de temps entre septembre et octobre et que vous n’avez pas peur de faire des kilomètres pour rejoindre le lieu du tournage, sautez sur l’occasion, ça doit être le pied 🙂

Perso, je ne cours pas (mais avec Wii Fit je ne renonce pas à y parvenir un jour) et niveau disponibilité ça ne va pas le faire… Dommage 🙁

 

Les soldes… non ça va aller, merci.

Deux fois par an, c’est le grand rush. On parle même de multiplier les périodes de soldes dans l’année pour donner une impression de pouvoir d’achat aux Français.

Rappelons quand même que le principe des soldes, c’est de déstocker les anciennes gammes ou les produits invendables parce que déblistérés ou réparés. Le moyen légal mis à disposition du commerçant pour le faire est la suppression de la notion de seuil de revente à perte en dessous duquel il est interdit de vendre un produit en temps normal. Pour faire simple, un commerçant n’a pas le droit de vendre un produit moins cher qu’il ne l’a acheté, en dehors de ces deux douze semaines par an. Ceci étant la solution pour éviter une concurrence déloyale entre les « Grands » qui pourraient perdre de l’argent sur un produit donné pour faire un effet d’appel, et les « Petits » qui n’ont pas les reins assez solides pour se permettre de perdre de l’argent en vendant un bien.

Depuis quelques mois (années), on tape sur les distributeurs pour qu’ils baissent les prix. Des lois sont passées pour aller dans ce sens, imposant une baisse sur les produits les plus achetés par les français. Les prix ont donc baissé un temps, puis on a parlé de hausse du prix des matières premières et tout le bénéfice de cette baisse imposée en son temps a disparu. On tire sur la corde, demandant de plus en plus d’efforts aux distributeurs, dans un contexte de concurrence déjà présent, réduisant les marges de manière notables.

 

Continuer la lecture de « Les soldes… non ça va aller, merci. »

Wii Fit, c’est du sport

Attention, ça ne rigole pas. Wii Fit, c’est du sérieux !

On oublie les jeux vidéos qui consistent à se vautrer dans le fond du canapé avec la manette dans les mains, ici il s’agit vraiment d’exercice. Tout d’abord, la machine va vous peser, et estimer votre IMC (Indice de Masse Corporelle). La sanction est sévère si vous dépassez un IMC de 22, mais le commentaire correspondant à un IMC de 20,54 (votre serviteur) est plutôt rigolo puisque me voilà affublé d’un corps d’athlète… J’en vois rire au fond… On fixe un but à atteindre (pour moi ce sera « prendre 2 kilos », c’était histoire de mettre un but), et c’est parti pour les applications « sportives » !

Fitness, yoga, exercices d’équilibre ou gymnastique, tout y passe. On va donc pouvoir faire du step en musique, des étirements ou des abdos, de la détente au travers du yoga mais aussi du ski (descente ou saut). Mine de rien, certaines applications sont physiques et ne font pas semblant de fatiguer, on arrivera même à transpirer un peu si on se prête au jeu. L’inter-activité est quasi totale, voilà donc une révolution dans la façon de voir une console de jeu.

La seule façon de débloquer des activités (jeux ou exercices), c’est de passer du temps, puisqu’ici il n’est pas vraiment question de performance mais d’assiduité. Une courbe permet de suivre sa progression (IMC, poids) et un bilan est fait pour vous permettre d’améliorer votre façon de vous tenir, et de manger.

Je suis conquis, c’est vraiment fun et même si je ne m’imagine pas qu’il s’agit ici d’une alternative au « vrai » sport, c’est en tout cas un bon moyen de se motiver à bouger.

Wii Fit, votre partenaire minceur ? Naaan, faut pas déconner non plus… Gardons les pieds sur terre 😉 C’est hautement recommandable en tout cas !

Wii Fit, découverte avant utilisation

C’était en rupture de stock un peu partout, mais j’avais promis ce gadget à mon épouse. Aujourd’hui au boulot, je vois passer mon collègue avec un de ces jeux sous le bras, j’ai sauté sur l’occasion : il en avait reçu 20 et 3h après l’ouverture du magasin il n’en avait plus que 8 !

Voilà l’objet sur la table basse du salon, j’attends patiemment que madame rentre du boulot… J’espère qu’elle va aimer la surprise 😉 Et j’espère que ça va vraiment être aussi fun que c’est censé l’être. Mais de ce que j’ai pu avoir comme avis, c’est le cas.

Wii Fit, c’est une plateforme sensitive qui détecte les mouvements que l’on fait quand on a les deux pieds dessus, et toujours dans le concept de gameplay novateur de la Wii, les jeux vont du fitness (à la toutou youtou) au ski (descente ou saut). Pour être original, c’est original 😉

Comptez sur moi pour vous en dire plus quand on aura essayé ça, ce qui à mon avis ne va pas tarder !!

Hamburger Film Sandwich – The Kentucky Fried Movie (John Landis)

The Kentucky Fried Movie
The Kentucky Fried Movie

Son titre original : « The Kentucky Fried Movie ». Son réalisateur : John Landis. Et pour aider à cerner le type de film dont il est question, ses scénaristes : David Zucker, Jim Abraham, Jerry Zucker, alias Z.A.Z. des « Y’a-t-il un pilote dans l’avion ? ».

 J’aime beaucoup John Landis. Mes peurs d’enfants viennent de lui puisque c’est avec « Thriller », le fameux clip de Michael Jackson qu’il a réalisé que j’ai eu la première grande frousse, lors de sa diffusion en France en 1983… Il a remis le couvert avec « An American Werewolf in London » (« Le Loup-Garou de Londres » en français), et rebelote j’ai eu très peur, ce film reste d’ailleurs l’un des classiques incontournables dans le genre, d’après moi.

Que vient faire le sieur Landis dans une aventure écrite par les ZAZ ? Qu’importe, le résultat est culte. Et si vous tenez compte du fait que Les Nuls eux-mêmes reconnaissent avoir puisé beaucoup de leur univers délirant à ce film, ça va vous donner envie de le voir. Devinez d’ailleurs quel est le générique de ce « Kentucky Fried Movie » ? C’est « La Carioca ».

« Hamburger Film Sandwich » est un film à sketches, plus ou moins longs mais souvent complètement débiles. De saynètes vulgaires à parodies de films de kung-fu hilarantes, on va être emmené du soft au moins soft. La liberté de ton des années 70 est carrément éclatante ici, à tous les niveaux, voilà donc un film qui n’est pas forcément recommandable à tous publics.

Qu’importe, c’est une curiosité incontournable, vous retrouverez dans ce film l’origine de l’univers de Les Nuls, et si vous avez aimé la bande à Chabat, vous aimerez sûrement aussi ce film de John Landis. Un peu poussiéreux peut-être, les années ont passé, mais c’est souvent tellement drôle et absurde que ça vaut le détour.