Le voile… sur les vrais problèmes

Et c’est reparti. Régulièrement les politiques, médias et autres agitateurs de la pensée se tapent une ligne de “voilophobie”. Encore une fois, on pointe du doigt un bout de tissu pour ne pas avoir à parler des problèmes de fond de notre société qui se délite sous le poids des inégalités liées à des politiques néo-libérales.

Depuis la sortie scolaire pendant laquelle une maman a été stigmatisée sous prétexte qu’elle portait un voile sur la tête, la sphère publique n’a plus de temps de cerveau que pour la “laïcité”, galvaudant d’ailleurs complètement le sens premier du terme au passage. Sur le site du gouvernement, on peut lire ceci :

La laïcité repose sur trois principes et valeurs : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.

https://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-que-la-laicite

Si je sais encore lire, je perçois les mots “liberté”, “ordre de public” et “égalité”. Que l’on me prouve que le fait de porter un voile, fût-il symbole d’appartenance à l’Islam est un trouble à l’ordre public ! Alors que manifestement les interventions des “penseurs” de notre monde (tous embauchés par CNews) est un trouble certain. On y va du “le voile est un symbole de soumission de la femme à l’homme”… cet argument étant d’ailleurs souvent dans la bouche de mecs pour qui on sent que la condition de la femme est une préoccupation sincère., ou encore du “voile politique” où le port de ce vêtement ne serait rien d’autre qu’un pied de nez à la république (je n’arrive plus à mettre de majuscule). Arrêtons le fantasme ! Les gars, assumez que vous n’aimez pas les musulmans, pour beaucoup de raison et entre autres ce bon vieux “ils sont plus bronzés que nous”. C’est une forme de racisme, et de rejet de l’autre, qui trouve à s’accrocher sur le premier argument qui passe.

Je ne suis pas historien des religions, je ne vais pas vous faire un laïus sur le pourquoi du voile. En tout cas, nous sommes en France, et il me plaît à penser que si une femme porte le voile, c’est un choix personnel lié à sa conviction (religieuse ou pas) : c’est une liberté. Notre état de droits n’impose rien, contrairement à certains autres pays. La pression familiale peut évidemment y être pour quelque chose mais au final est-ce que c’est à la loi d’aller mettre son nez là-dedans ? Sûrement pas. Cessons l’hypocrisie : les agitations autour du voile sont (elles) politiques, et n’ont pour but que pointer du doigts une partie de notre société multiculturelle et de faire oublier les vraies questions de notre époque : la répartition des richesses et l’incroyable inégalité sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.