Van(essa) Helsing ou The Walking Vampires

Netflix n’est pas avare de séries fantastico-horrifiques et « Van Helsing » est l’une d’elles. Sans faire dans le spoiler, l’histoire est très simple : un zombie outbreak… oups, un vampire outbreak survient après l’éruption du volcan géant de Yellowstone et le genre d’hiver nucléaire qui en découle. Les suceurs de sang sont dans leur élément dans un monde qui ne voit plus la lumière du jour et convertissent une partie des humains et dans le même temps asservissent l’autre. C’est là qu’on découvre Vanessa… qui se retrouve dans le coma après avoir été attaquée chez elle par un vampire.

Trois années s’écoulent et Vanessa sort de son sommeil, et c’est avec un groupe de survivants que l’aventure en treize épisodes commence (en fait c’est le commencement du début parce que l’épisode 13 s’appelle « It Begins »…).  J’arrête là pour l’histoire, mais d’une idée de départ intéressante on se retrouve vite avec des acteurs qui pour certains font dans la caricature, et pour d’autre semble complètement démotivés malgré la gravité de la situation. Notons quand même la très bonne prestation de Nathan Gale dans le rôle de Flesh. Cet acteur d’expérience (li a même joué dans un épisode de McGyver en 1980 !) est l’un des rares à croire à son personnage. Les chefs vampires (un genre « d’anciens » prêteraient à rire s’ils n’étaient pas sérieux.

Les vampires, justement, me font penser aux bestioles de « The Strain » (et donc à ceux créés par Guillermo Del Toro et Chuck Hogan pour la triologie papier) sans leur fameux dard toutefois… et en moins bons et a priori moins efficaces dans leurs chasses. Les survivants se retrouvant dans la nature, on pensera forcément à « The Walking Dead » (référence incontournable, désolé pour ceux qui arrivent après) et là encore : en moins bien. Aucune tension, pas de danger palpable et à part un ou deux twists dont une histoire de tueur en série dont on ne voit pas trop ce qu’elle vient faire là, on ne doute pas une seconde que l’héroïne va s’en sortir, et elle le fait assez souvent sans trop d’efforts.

Je ne veux pas être trop négatif. La mise en scène n’est pas formidable et les acteurs sont pour beaucoup à la ramasse, mais l’histoire et son déroulement sont intéressants. Assez je pense pour que je me penche sur la saison deux quand elle sera disponible… A voir donc si vous aimez les séries d’horreur et que vous n’avez plus rien d’autre à vous mettre sous la dent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *