Les économistes et leurs conseils

Demain est un jour important pour la démocratie française, un de ces jours dont on se souviendra peut-être. Pourtant je pense que le résultat n’aura un impact que sur certaines catégorie de la population : les plus faibles. Les plus riches resteront riches, je ne m’inquiète pas pour eux. Par contre il ne fera pas bon être dans la dèche… encore moins que maintenant.

Pour ce qui me concerne, je pense que ce qui a tué notre idée de la démocratie et des élus qui dirigent un pays dans l’intérêt du peuple, c’est une vision privative de l’économie et de la richesse. Et cette vision a été poussée à son paroxysme par les économistes adeptes du libéralisme. Et qui voit-on sortir du bois pour apporter son soutien à tel ou tel candidat ? Des économistes. Ramener la vie à l’économie est une erreur. Bien sûr la mise en place d’échanges équitables sur la base d’une monnaie est nécessaire, mais quand ces conseils viennent de personne dont l’intégrité morale est pour le moins contestable, on doit s’en éloigner le plus possible. En plus, si on prend 100 ans de recul sur la vie des nations ayant opté pour ce modèle capitaliste, on constate aisément que ceux qui ont créé le plus de dégâts durables, ce sont les économistes et leurs prévisions fantaisistes à très courte visibilité. Oui, les guerres mondiales ont été terribles, mais la lame de fond est bien l’économie et l’enrichissement d’intérêts privés. Certes la Première Guerre Mondiale dont l’origine est un ensemble de traités et d’alliances sort (pour autant que je sache) de ce contexte, mais la Seconde a clairement été nourrie par la crise de 29.

Les économistes ne sont pas les conseils à écouter. Ils ont montré leur incompétence au fil des décennies et nous ne votons pas pour une vision financière mais pour une vision politique, et pourquoi pas sociale ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *