Pornographisme, du XXX sans image

La classification X date de 1975. Subitement à l’époque les affiches (très) explicites des films pornographiques ont disparu des cinémas… censure oblige. Heureusement cela n’a pas tué le cinéma X, d’ailleurs il résiste encore et toujours comme un village gaulois perdu au milieu de l’Empire Romain !

L’inventivité est la condition de la survie. Les distributeurs ont donc opté pour les mots plus que pour l’image et les affiches sont devenues des mises en avant de titres accrocheurs, aux sonorités d’argot parisien pour beaucoup, dans lesquels ont parle de “cramouille de la garagiste”, d’orgie nuptiale ou d’extase anale. Pornographisme est un livre qui vous plongera dans cette poésie vintage en couleur. D’une page à l’autre vous réviserez le champ lexical de la pornographie, du sexe et de l’amour (un peu d’anatomie aussi, faut avouer). Il reste quelques exemplaires de ce bouquin bien sympathique à feuilleter entre adultes, c’est sur le site officiel : pornographisme.fr !

(relire l’article d’avril dernier, à l’époque où je n’avais pas encore reçu le livre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.