Pornographisme, affiches à caractère typographique

Le cinéma porno a connu une crise d’adolescence pendant laquelle il s’est tout permis. après la “révolution sexuelle” fin des années 60 il s’est largement affiché, sans retenue, sur les façades des cinémas de certains quartiers parisiens. Devant une telle débauche d’obscénité les autorités ont fini par sévir non pas en interdisant le genre (heureusement !) mais en le taxant assez lourdement. Dans la foulée l’imagerie porno utilisée sur les affiches a été censurée laissant les promoteurs avec comme seule solution : le texte. Usant d’une typographie et d’un champ lexical qui a largement marqué les esprits des générations contemporaines, la promotion du cinéma devenu X sonne maintenant comme une époque révolue où le conservatisme avait subi une attaque frontale et violente. Malheureusement, ou heureusement (je ne parviens pas à le savoir moi-même), le porno est retourné dans l’ombre et aura sagement attendu l’essor des vidéoclubs et de la VHS, puis l’arrivée d’Internet plus récemment, pour retrouver la lumière… sous d’autres formes. “Pornographisme, affiches à caractère typographique” revient sur cette fin d’âge d’or au travers d’affiches sans images, où les mots constituent tout l’argumentaire. Je devrais dire “reviendra”, puisque l’ouvrage est soumis au crowdfunding ! Je vous invite donc à participer au projet pour aider ce cinéma de genre à exister encore, même si c’est au travers de livres d’histoire(s).

0 réponse sur “Pornographisme, affiches à caractère typographique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.