28 semaines plus tard

Comment évoquer « 28 semaines plus tard » sans parler de « 28 jours plus tard » ? Et bien en fait, c’est presque possible, mais je n’ai pas envie. Danny Boyle (le réalisateur de « 28 jours… », pour ceux du fond qui ne suivent pas) mérite plus que ça ! Oui il s’agit d’une suite, ça reprend grosso modo le même déroulement, c’est peut-être moins subtil que le premier volet et on regrettera une première partie un peu longue mais heureusement le tout est largement rattrapé par un deuxième moitié de film très rentre-dedans, typée survival forcément (avec le dénouement carrément convenu…), doté de quelques scènes hardcore jouissives, vous penserez à ces qualificatifs quand vous verrez un hélicoptère tailler dans la masse un groupe de contaminés.

« 28 semaines plus tard » est réalisé par Juan Carlos Fresnadillo, obscur réalisateur au parcours absolument pas remarquable, mais qui aura ici mené sous la baguette de Danny Boyle (producteur exécutif ici, puisque occupé par le tournage de « Sunshine ») avec brio mais peu de personnalité la suite d’un film remarquable dans son genre, mettant en scène des contaminés rappelant beaucoup des zombies, sans en être puisqu’ils ne sont pas morts (attention, geek attitude inside, la terminologie est importante). Caméra numérique, mise en scène ultra active (voire vomitive par moments), effets de lumières façon stroboscope, la recette est facile. Certes c’est efficace, mais ça manque de l’humanité des personnages de la première partie, faisant presque office d’épilogue avec une petite relance de l’intrigue pas franchement originale.

« 28 semaines plus tard » vous replongera dans l’ambiance (bande son quasi identique… mauvais point ? Ca se discute) de « 28 jours plus tard », sans apporter grand chose de plus si ce n’est un message genre « on n’est pas sorti de l’auberge », le DVD ne dépareillera pas dans votre collection, j’espère toutefois qu’on ne nous fera pas un « 28 mois plus tard », j’aurais franchement peur d’être déçu…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *